Pour aller plus loin autour de … Routines organisationnelles et Innovation

♦ Un article sur la dynamique des routines organisationnelles lorsqu’une organisation est confrontée à plusieurs logiques :

Telecharger → Charue-Duboc, F. & Raulet-Croset, N. (2014). Confrontation de logiques institutionnelles et dynamique des routines organisationnelles. Revue française de gestion, 3(3), 29-44.

♦ Un article d’A. Gorgeon sur la structure interne des routines

(Résumé) Les routines organisationnelles sont des éléments essentiels de la vie organisationnelle (March et Simon, 1958 ; Nelson et Winter, 1982). Bien que nous ayons maintenant une bonne compréhension des effets des routines organisationnelles sur les organisations (pour une revue complète, voir Becker, 2004), nous savons et comprenons encore très peu de choses sur leur dynamique interne et leur structure (Pentland et Feldman, 2005). Il est pourtant primordial de savoir comment fonctionnent les routines organisationnelles et de quoi elles sont faites si l’on veut pouvoir les influencer, les concevoir et les gérer, et comprendre leur flexibilité, leur stabilité, leur transférabilité et leur efficacité (Pentland et Feldman, 2005). En tant que  » modèles répétitifs et reconnaissables d’actions interdépendantes, réalisés par de multiples acteurs « , les routines organisationnelles sont des combinaisons d’actions et de représentations (Feldman et Pentland, 2003). Reconnaissant cette importante dualité, Feldman et Pentland (2003, 2005) ont reconceptualisé les routines organisationnelles comme des systèmes génératifs et dynamiques, dont la structure interne est constituée de trois éléments interactifs : une partie ostensive, une partie performative et des artefacts. L’aspect ostensif d’une routine organisationnelle représente l’idée abstraite et généralisée de la routine. Cet aspect sert de guide aux participants de la routine dans leur performance, les aide à rendre compte de ce qu’ils font et à se référer à un ensemble connu de modèles dans leurs activités et leurs interactions avec les autres. L’aspect performatif d’une routine représente la mise en œuvre de la routine, les diverses actions spécifiques entreprises par des individus spécifiques, dans des lieux spécifiques et à des moments spécifiques. Ces aspects peuvent être codifiés, ou prescrits, activés ou limités par divers artefacts (Feldman et Pentland, 2003).

Telecharger → Gorgeon, A. (2009). Exploring The Internal Structure And Dynamics Of Organizational Routines Using Language As A Metaphor. In Academy of Management Proceedings.

 

Print Friendly, PDF & Email